Une tasse de thé

Ce que j’aimerai pour une vie plus Zéro Déchet

9 février 2020

Es-tu au courant ? Le 29 juillet 2019, l’humanité a consommé toutes les ressources que la Terre peut fournir en 1 an. C’est ce qu’on appelle le « jour du Dépassement« . Celui-ci ne cesse d’avancer au fil des années. En 2018, c’était le 1er août… Je trouve ça tellement triste, pas toi ? Il faudrait que ça change ! Avec le changement d’appartement, le fait d’avoir « enfin » son vrai « chez soi », je me suis dit que c’était le moment pour prendre de nouvelles et bonnes habitudes ! Voici donc une liste des petites actions déjà faites et celles que j’aimerai faire pour une vie plus Zéro Déchet 🙂

Réduire ma consommation de plastique :

Une bouteille en verre

A la maison, plutôt que de se farcir 3 étages sans ascenseur avec des packs de bouteilles, on a investi dans une cruche en verre ! Avec un goulot assez grand pour y laisser passer un morceau de charbon activé pour filtrer l’eau. Boum ! On n’est même pas passé par la case Brita (encore du plastique ?). Alors, pour l’esthétique du charbon, on repassera. Mais ce petit bout magique a une durée de vie de 6 mois (au bout de 3 mois, il faut le faire bouillir pour le recharger). L’eau n’a pas de goût particulier. Là, je suis vraiment contente d’y être passée : on gagne de la place car plus de pack à stocker et on réduit quand même pas mal la consommation de plastique.

cruche en verre charbon terrarium zero dechet

Consommer plus local et moins de plats « déjà faits »

Tu te rends compte de tout le plastique utilisé dans un supermarché ? Un produit peut être emballé dans du plastique qui est lui-même emballé dans du plastique ! C’est juste aberrant ! En général, on retrouve dans cette catégorie des produits pas mal transformés (gâteaux tout fait, plats cuisinés…). Avec le « bon vieux « métro, boulot, dodo », c’est facile de prendre ce genre de choses pour manger. Mais, quel gâchis de plastique… Et je suis sûre qu’on y perd même de l’argent. Alors qu’acheter chaque « matière première » pour ensuite faire plusieurs plats maison est mieux pour la santé. Et du coup, mieux pour l’environnement aussi ? Dans cette partie, mon but ultime serait de pouvoir préparer tous les plats en avance ! On a du chemin à faire encore !

Avoir des produits d’hygiène zéro déchet

J’aurai bien dit « ma salle de bain », mais ça sous entend aussi le maquillage et bon, je préfère me fixer des objectifs atteignables dans un premier temps. On y va step by step ! Je suis déjà passé au déodorants solide et aux cotons lavables. Je n’utilise les cotons jetables que pour enlever le vernis. Là où la transition est en cours, c’est de supprimer le dentifrice en tube pour passer au dentifrice solide et investir dans des brosses à dents en bois. Pour la douche, on utilise de plus en plus de savons et de moins en moins de gels douche. Je suis devenue fan de Savon Stories, une marque qui propose des savons saponifiés à froid et dont l’emballage est recyclable… Puis leurs savons sentent trop bons, alors c’est facile d’y passer 🙂 Pour les cheveux, il va falloir enlever les shampoings liquides (Adieu Lavera, mes cheveux t’aimaient très fort !) pour les remplacer par du solide.

savon stories deodorant solide zero dechet

Faire plus de DIY :

Faire ses produits ménagers

Parce que tous ces produits comportent parfois des ingrédients au nom un peu barbare et que bien souvent, ces ingrédients ne peuvent pas être traités et se retrouvent dans la nature. Faire soi-même ses produits ménagers permet de connaitre exactement les ingrédients qui les composent. De plus, il s’agit de produits plus naturels et donc un peu moins nocifs pour la planète !

Et (bien) plus tard…

Un bébé quasiment zéro déchet ! Bon, c’est clairement pas pour tout de suite, mais quand je lis des « pour réduire son empreinte écologique, faut avoir un enfant en moins, voire pas en faire du tout« , ça me fait bondir. Oui, on est peut-être « trop » sur Terre, « le monde dans lequel on vit n’est pas super« . Mais :

1) Quand on fait 2 enfants : on n’augmente pas le nombre de personnes sur Terre. Si on en fait seulement 1, on peut même dire qu’on sera moins à terme.

2) Si on éduque son enfant à respecter la Terre, si on lui fait prendre conscience qu’il n’est pas tout seul, que nous ne sommes que de passage sur cette vieille planète… En quoi ça rendrait le monde moins bien ? Peut-être qu’au contraire, si tout le monde faisait ça, on saurait que la relève est assurée, que la Terre ira mieux ? Oui, c’est peut-être utopique. Mais si c’était possible ?

Alors j’aimerai vraiment à l’avenir que le bébé soit le plus possible zéro déchet. Utiliser des couches lavables au maximum, prendre des jouets éthiques… On verra bien ce que ça donne en pratique !

Et si tu as d’autres idées, si tu as mis d’autres choses en place dans ton quotidien pour réduire ton empreinte écologique, n’hésite pas à les laisser en commentaire 🙂

 

Lots of love,

blog beauté bio birds and butterfly

 

You Might Also Like

6 Commentaires

  • Reply Sweety Square 9 février 2020 at 8:17

    Coucou,
    C’est une belle démarche! peux-tu m’en dire plus sur le charbon? Tu l’as acheté où?
    Bises

    • Reply Salomé 15 février 2020 at 10:21

      Hello !

      Pour le charbon, je l’ai eu chez Nature & Découverte. Mais tu peux aussi en trouver sur Greenweez 🙂

      Bisous

  • Reply Audrey 10 février 2020 at 2:49

    Coucou
    Merci pour ton article, il est très important que l’on s’y mette tous !!
    J’avais fait un article sur ce thème il y a quelques temps sur mon blog, je te donne le lien si cela t’intéresse : https://pausecafeavecaudrey.fr/quelques-idees-pour-se-rapprocher-du-zero-dechet/

    Des bisous
    Audrey

    • Reply Salomé 15 février 2020 at 10:39

      Coucou,

      Il faut vraiment qu’on s’y mette tous oui !
      Merci pour ton article qui y fait écho 🙂

  • Reply September Lullaby 11 février 2020 at 8:08

    Coucou ! Ton article est super intéressant et résonne vraiment avec la direction que je suis en train de prendre. Ayant bientôt mon chez-moi, je vais vraiment m’appliquer à faire mon tri (j’ai honte de l’avouer mais pour le moment, je n’ai pas les moyens matériels de le faire) … Je suis déjà passée par la case cotons lavables et les produits de nettoyage maison. La prochaine étape, c’est de me débarrasser des boîtes plastiques et de passer aux contenants en verre mais aussi acheter local.

    Je suis moi aussi choquée d’entendre des gens dire qu’il ne faut pas avoir d’enfant pour sauver la planète. Ça ne changera pas le problème et comme tu le dis, il faut éduquer nos enfants et changer nos habitudes.

    • Reply Salomé 15 février 2020 at 10:48

      Hello,

      Merci de ton message !
      Je ne pense pas qu’il faille avoir honte, tu as déjà la prise de conscience et c’est super 🙂
      Le plastique, c’est horrible tellement c’est présent partout dans notre quotidien 🙁 Il faut avoir le reflexe d’acheter en vrac et c’est pas possible partout sur tout malheureusement.

      Je suis sûre que la Terre peut accueillir 7 milliards de personnes consommant de manière responsable et respectueuse envers elle.

      Bon courage dans ta démarche 🙂

    Laisser un commentaire